Assurez-vous de n'avoir rien oublié




Paris, Éditions de Fallois, 2010
173 p., 16 €
978-2-87706-734-8

Roman

Très loin dans la vallée, le sifflet d'une locomotive déchire l'air brûlant.

« Faire l'amour dans un train ! » soupire Dorothée. Cette phrase met les mémoires en branle. Réunis ce soir-là sur une terrasse cernée de lavande, ils sont tous octogénaires, un détail qui ne les impressionne plus. A tour de rôle, chacun va raconter la plus torride de ses rencontres ferroviaires.

Au mécanicien d'une fabuleuse S 327 qui en a vu de toutes les couleurs succède une lectrice de Mme de La Fayette attendant sagement dans son compartiment le duc de Nemours de ses rêves. Un couple se souvient de sa nuit de noces entre Paris et Venise, transformée au gré des cahots en une étrange partie carrée. Une escarbille égarée dans un œil à ravir, deux solitudes dans un autorail vide, cinq journées à traverser les Etats-Unis d'une côte à l'autre... autant d'occasions, autant de raisons d'aimer à toute vapeur.

Dans ce Décaméron ferroviaire s'entremêlent impudeur et tendresse, nostalgie mais aussi volonté de se réapproprier des moments d'insolent bonheur. Et rage de vivre, de vivre encore et toujours, car jusqu'au terminus, tout ici-bas fait l'amour. Un roman mené à un rythme d'enfer par l'auteur de La Dernière Conférence (Grand Prix du roman de l'Académie française 2008).


Revue de presse


"Marc Bressant nous entraîne dans l'époque épique du chemin de fer. Petite vitesse, mais grandes sensations."

M. Payot, L'Express


"Des passions ferroviaires racontées à train d'enfer (…) un roman sensuel et élégant dont l'érotisme, bien présent, reste le plus souvent voilé d'une délicate pudeur."

B. de Chabalier, Le Figaro